En savoir plus sur la Casa de les Punxes

Puig i Cadafalch

Rencontrez son architecte aux multiples facettes

Découvrez la figure de Josep Puig i Cadafalch. Considéré comme l’un des architectes modernistes catalan les plus influants, est connu comme un personnage intéréssant et aux multiples facettes qui a réalisé une synthèse parfaite entre ses trois passions : l’architecture, la politique et ses connaissances historique.

Contemplez ses dessins uniques, caractérisés par la somme entre une volonté claire de récupérer des éléments structurels et architecturaux de la tradition locale venant de l’architecture gothique centre-européenne. La casa de les Punxes, avec la Casa Amatller et la Casa Macaya en sont un bon exemple.

Découvrez comment son idéologie catalane l’a amené à s’impliquer activement dans la vie Mancomunidad de Cataluña en 1917, position qui a exercé jusqu’au coup d’état du général Primo de Rivera.

Avec cette visite, nous voulons que vous profitiez de l’oeuvre de Puig i Cadafalch, de ses créations, de ses sources d’inspiration, de ses passions et de son héritage. Venez et découvrez la figure de Josep Puig i Cadafalch à la Casa de les Punxes.

Vous voulez en savoir plus?

Né à Mataro en 1867 et avec une intense carrière politique et social, il fût l’un des principales architectes de la fin du XIX et début du XX siècle en Catalogne. Appartenant à la seconde génération d’auteurs modernistes, il obtiendra une synthèse parfaite entre ses 3 passions: l’architecture, la politiqe et l’histoire. Amant et promotteur de la culture, de la politique et de l’histoire, avec ses multi-facettes,il représente l’esprit de la rennaissance Catalane conduit par une bourgeoisie puissante qui sera la vedette de l’âge d’or de l’art et de la culture.

En tant qu’architecte moderne, il se distingue par ses dessins, en partie marqués par le sentiment catalan qui le définie, et qui se caractérisent par la combinaison d’éléments structurels et architecturaux de la tradition catalane et du centre-nord de l’Europe. Contrairement aux schémas académiques uniformes, comme le Plan Cerdà ou d’autres ordres municipaux qui régulariseront les façades, Puig i Cadafalch veut revaloriser et récupérer l’architecture gothique. Attiré par le Noucentisme, son style opte pour une recherche de rationalité ainsi que pour la simplification des lignes courbes, mis à part cela, il donnera un rôle fondamentale à l’ornementation, Voici un exemple de quelques-unes de ses nombreuses œuvres : la maison Garí à Argenton, la maison Coll i Regás de Mataró, La maison Amatller sur le Paseo de Gracia, la maison Macaya sur le Paseo San Juan, la maison Serra sur la Rambla Cataluña, La maison Marti – Els Quatre Gats – dans la rue Montsió, la maison del Baró de Quadras sur l’avenue Diagonale, La maison de les Punxes située dans la même avenue. Mais Puig i Cadafalch a également concût des bâtiments à caractère industriel, dans lesquels le sens de la fonctionnalité est imposé, dans ce sens, nous pouvons prendre pour exemple l’usine de Casarramona et les Caves Codorniu. Il développera son talent d’architecte jusqu’à ce qu’aprés la guerre civile espagnole une telle activité soit interdite, la permettant uniquement pour restaurer des bâtiments historiques.

Sa trajectoire politique, à tendance catalaniste, commence en 1901, lorsqu’il est nommé conseiller de la Ligue régionaliste de la ville de Barcelone. A ce poste, il promeut la constitution du Conseil autonome des musées, avec lequel il collabore à la formation des collections des musées de la ville. En 1907 il sera élu député des Cortes Espagnoles à Madrid, et finalement il sera nommé président de la Mancomunitat de Catalogne entre 1917 et 1923. Pendant la dictadure de Primo de Rivera il décide de se s’en aller en France où il suivra ses études d’histoire.

Architecte et politicien, Puig i Cadafalch est aussi archéologue et historien spécialisé dans l’art, ses profondes connaissances vont le mener à écrire des oeuvres très prisées comme “L’architecture romanique en Catalogne” (1909-1918), avec la collaboration d’autres personalités du moment. En exil, toujours lié à de nombreuses universités qui lui ont valu sa reconnaissance ultérieure, il continuera à se former à l’art romain et donnera des classes magistrales d’architecture et d’histoire. Sa passion pour l’histoire et l’art ainsi que sa sensibilité à la conservation et à la restauration des biens historiques et artistiques ont fait qu’il lui a éte attribué à plusieurs reprise le therme d’archéologue. A travers le conseil des musées de Barcelone, il conduirat toute une série d’activités destinnées à la conservation du patrimoine historique, comme la réalisation de fouilles de grande transcendance sur le site d’Ampurias, ou la compilation et le maintient des fresques romaniques provenant des Pyrénnées et d’autres zones de la Catalogne. En tant que président de l’institut d’études catalanes, Puig i Cadafalch meurt en 1956 après une carrière professionnelle prolifique.